Aïkiryu-Taïso

Gymnastique corporelle d’origine japonaise – art énergétique interne en lien profond avec l’Aïkiryu

Les différents exercices proposent de revisiter le corps, d’éprouver les sensations qu’il nous donne et de prendre conscience du mouvement interne :
Assouplissement et dynamisation, travail postural en immobilité et en mouvement, méditation comme ressourcement essentiel.

Ce travail interne conduit à se transformer et s’apaiser.

Un temps s’ouvre pour soi, chacun entre dans la pratique, guidé par l’enseignant.

Les valeurs transmises par Charles Abelé développent la tolérance, la présence à l’autre et l’enrichissement mutuel.

Cette pratique est accessible à tous et à tout âge.

Enseignante de taïso (pratique interne de l'Aïkido)

« O’ Sensei a mis en place cette pratique à la fin de sa vie, entouré de maître Kobayashi Hirokazu et d’un médecin de médecine traditionnelle japonaise.

La pratique nous aide à mettre à jour nos systèmes d’autodestruction et à vivre en les intégrant. Elle nous propose d’aller vers la lumière.
Reconnaître et accepter nos systèmes, c’est le sens d’AREGATAÏ. Les mettre à la lumière pour qu’ils se transforment en quelque chose de bénéfique, c’est le sens de YOKUNARU. Développer de la conscience, c’est la voie. Lorsque la martialité est intériorisée, apparaît l’amour et la compassion. » 

Abelé Shihan – janvier 2004