L’histoire de l’École

L’histoire de notre fédération commence en 1996 où Charles Abelé quitte son maître pour créer sa propre structure. 

Charles Abelé crée sa propre école d’Aïkido :

l’Académie Aïkido et Arts du geste – AAGE, le 28 mai 1996 aux Ormes, en Champagne (51).

C’est à partir de ce lieu qu’il développe son enseignement, forme de nombreux enseignants et structure l’École autour de l’Aïkiryu, du Aïkiryu-Taïso et des Arts de Geste, notamment le Mouvement Dansé développé par Isabelle Abelé-Dubouloz.

Il crée des week-ends d’approfondissement, des formations pour les enseignants en Aïkiryu et en Aïkiryu-Taïso. Il donne des cours à Paris, en Champagne et de nombreux stages en France et en Suisse.

Entre 2002 et 2006, un groupe de douze enseignants se forme autour de Charles Abelé. Ils partent en février 2002 pour une tournée de démonstrations en France et en Suisse, puis plusieurs fois dans le désert de Mauritanie pour partager la profondeur de la pratique.

Après le décès de Charles Abelé en mai 2006, ce groupe d’enseignants poursuivra le développement de l’Ecole.

De l’Aïkido à l’Aïkiryu

Le processus d’éveil de conscience qui à mené Charles Abelé à fonder sa propre école d’Aïkido en 1996 montre de nouveau sa vivacité créative : en juin 2003, il décide de modifier le nom de son école.

Les kanji 合 気 道 Aïkido – harmonie, énergie, voie
deviennent 愛 気 龍 Aïkiryu – amour, énergie, dragon – symbole de transformation

L’AAGE devient Fédération Aïkiryu et Arts du Geste – F.AAGE en 2004

L’École fête ses 10 ans à Paris en février 2006
La calligraphie  愛 気 龍  Aïkiryu par le maître Hachiro Kanno est offerte à Charles Abelé. Des copies de cette œuvre sont utilisées au Kamiza des Dojo de l’École. L’original est au Kamiza du Dojo des Ormes.

L’esprit du débutant…

Après le départ de Charles Abelé Shihan, dans le souffle de l’espace vacant, l’esprit du débutant soutient les plus anciens et leur donne la force de poursuivre.

Aujourd’hui…

La Fédération Aïkiryu et Arts du Geste – F.AAGE continue de développer l’AÏKIRYU initié par Charles Abelé l’AÏKIRYU- TAÏSO et le MOUVEMENT DANSE.  L’Ecole choisit une direction qui s’appuie sur les notions de collaboration et de gouvernance partagée, guidée par une Direction collégiale.

L’École célèbre ses 20 ans à Paris en mars 2016
Cet événement fut l’occasion d’invitations, de démonstrations, d’initiations, d’expositions, et le groupe des anciens a pris l’initiative de présenter un travail d’Aïkiryu créatif. A cette occasion, un livre de photos et de textes Comme un souffle(éditions La Centaurée) a été réalisé par Valérie Ghévart artiste photographe calligraphe et éditrice, collaboratrice de la F.AAGE.

Les ouvertures

Depuis sa création, Charles Abelé a insufflé à son école le désir de rencontre et d’ouverture. Il a fait intervenir dans les cycles d’approfondissement des experts d’autres arts. Il initie des Rencontres Dharma et Arts Martiaux à l’institut Karma Ling au Domaine d’Avallon (73) en 2005. Il est invité à intervenir lors du colloque Dialogues en humanité à Lyon en 2006.

Dharma et Arts Martiaux

Isabelle Abelé poursuit les « Rencontres Dharma et Arts Martiaux » à l’institut Karma Ling à partir de 2010 et dans le cadre de l’université Rimay Nalanda. Elle enseigne chaque été, dans le cadre de l’institut Pleine Présence et en collaboration avec des Lamas, sur le thème « Pleine présence au cœur de la voie martiale et du mouvement dansé ».

Aïkiryu en chemin

Stage d’été itinérant, débute son parcours en été 2010 et propose chaque année un nouveau voyage sur le chemin de Saint Jacques.

Regards croisés sur les pratiques martiales et artistiques

Juin 2013… Premier Forum à Paris de la Fédération Aïkiryu et Arts du Geste. Les élèves les plus anciens proposent des Déploiements corporels qui reflètent leur travail de recherche. Des invités, Siegfried Haehn, Valérie Joly, Jean-Luc Champougny, viennent enrichir le projet sur les thèmes le guerrier-le rituel-la nature, racines et vibrations de l’âme, martialité et créativité.