LA PRATIQUE DES ARMES EN AÎKIRYU

LA PRATIQUE DES ARMES EN AÎKIRYU

Les armes en Aïkiryu, pour relier les consciences.

 

L’aïkido, c’est ce truc où on voit des personnes en pyjama blanc et jupe noire et qui se font tomber avec des techniques secrètes ?
Plus sérieusement, l’Aïkiryu est un art martial, issu de l’aïkido, qui nous vient du Japon. En plus de la pratique à mains nues, on utilise des armes, et principalement deux : le bokken, un sabre en bois et le jo, le bâton.


A la F.AAGE nous avons choisi d’apprendre à manier les armes dès le début de la pratique.
C’est pour nous un point essentiel car nous considérons les armes comme une extension de nous-mêmes. Travailler avec les armes, c’est simplement modifier la distance aux partenaires.
On retrouve d’ailleurs les techniques à mains nues transposées aux armes.


Pratiquer avec le bokken, le sabre, c’est travailler sur nos peurs. Quand on pense sabre, on voit une coupe, ce qui peut paraître très violent, mais il faut savoir que couper avec un bokken, c’est couper son ego. Le bokken c’est le feu.


Le jo, le bâton, est une arme plus féminine, plus fluide, que l’on peut manier indifféremment par les 2 extrémités. L’énergie du jo va toucher au plus profond de l’être, tant sur soi-même que sur son partenaire. Le jo c’est l’eau. Les armes sont finalement un moyen de relier les consciences et de toucher les âmes.

L.C, enseignant au sein de la F.AAGE

 

                                                                                                                                    

Laisser un commentaire